Assemblée générale de l’AAMA 2018

Voilà ! Notre assemblée générale 2018 est terminée.

Depuis deux mois notre Bureau était en pleine action : liaisons avec les membres intervenants pour l’élaboration des diapositives, lancement des convocations, réservations des salles et préparations diverses. La plupart de nos adhérents n’ont pas conscience de la somme de travail que cela demande pour une réussite de cette réunion annuelle. Mais une fois terminé, il y a la satisfaction du travail accompli.

La principale difficulté, c’est le chrono. Pour nous donner plus de marge nous avons demandé à la direction du Musée d’ouvrir les portes exceptionnellement à 9h30. Ce fut accepté malgré la complexité. Nous remercions la direction pour ce geste d’amitié.

Top chrono, samedi 17 mars à 9h. Les membres du Bureau et quelques bénévoles arrivent et installent les tables pour l’accueil et l’émargement des participants, et aussi celles pour le vin d’honneur et la vente de nos goodies.

Notre président Alain Rolland

 

 

Enfin à 10h, et quelques minutes, l’assemblée commence. Depuis trop d’années après l’accueil du président nous rendons hommage aux Amis disparus. Cette fois c’était pour Luc Tagnon guide pendant plus de 10 ans, le général François Maurin qui fut notre président de 1987 à 1997 et François Chouleur qui le fut de 2013 à 2017. Tout juste un an.

 

 

Claire Salvy. La bande dessinée était aussi un centre d’intérêt pour François Chouleur

 

 

 

Nous avions invité sa compagne Claire qui voulait remercier notre association et le Musée de l’Air auxquels François avait tellement donné. Ce fut un moment très émouvant.

 

Le cours de notre assemblée reprend et comme depuis 2016 nous laissons la place au Musée de l’Air.

 

La directrice Anne-Catherine Robert-Hauglustaine

 

C’est la directrice Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, une première pour elle, qui prend la parole. Avec précision et franchise elle annonce l’énorme travail qui l’attend avec une vision qui va bien au-delà de 2019.

Tout d’abord, la scénographie des futurs espaces dans la Grande Galerie est en cours de définition finale, avec l’objectif d’une inauguration en mai 2019. Tandis que l’A380 est en préparation pour être visitable en cette même année, le Musée étudie la possibilité qu’il soit sur une place fixe même au moment du salon du Bourget, qui voit une migration des appareils exposés sur le tarmac vers Dugny.

L’année 2019 sera une année importante pour le Musée, marquant son centenaire. Elle précise que le Musée doit avoir un rôle central dans le développement du territoire et la tour de contrôle présentera plus particulièrement le site du Bourget et son histoire. Elle veut également développer l’astronomie autour du planétarium et mettre en valeur le côté équipements et moteurs.

La directrice est consciente que les réserves de Dugny doivent absolument augmenter les surfaces couvertes. Nous savons déjà qu’un bâtiment de 6000m² est prévu.

Plus généralement et à plus long terme, elle doit concevoir un nouveau plan scientifique et culturel (PSC) et entamer une réflexion sur le modèle économique du Musée. Elle annonce que l’AAMA sera associée sur ce sujet et sollicitée pour donner son point de vue, en particulier sur les particularités de nos actions.

Elle termine en promettant qu’une présentation complète des nouveaux espaces sera dévoilée lors de notre prochaine assemblée générale en 2019, avant l’inauguration prévue en mai 2019.

A la fin de ses paroles l’assemblée l’applaudit ayant apprécié ce discours très positif engageant notre association pour des échanges fructueux. Avant qu’elle nous quitte, notre président Alain Rolland lui offre le livre « Premiers envols », écrit par un de ses prédécesseurs à la direction du Musée : le général Pierre Lissarrague. Ce magnifique ouvrage raconte la conquête des airs à travers les collections uniques du Musée de l’Air. Nous espérons qu’elle y découvrira des trésors insoupçonnés.

Anne-Catherine Robert-Hauglustaine recevant le livre des mains d’Alain Rolland

Après ces déclarations, le temps est venu de parler de notre association.

Notre président lance le vote pour le renouvellement du tiers de notre Conseil d’administration. Cinq membres sortants sollicitent leur renouvellement : Jean-Luc Barbier-Martins, Dominique Lintanf, Jean-Pierre Lopez, Jacques Suspène et Alfred Wlodarczyk. Deux membres ne se représentent pas et cinq prétendants se soumettent au suffrage : Dominique Abadie, Michel Bertin, André Marchi, Charles Pigaillem et Jean-Louis Wilmes. Chacun exposent rapidement ses motivations, chrono oblige ! Le ramassage des bulletins de vote débute mais il y a peu de surprise sur le résultat, le nombre de places disponibles étant suffisant. Effectivement, ils seront tous élus.

 

 

 

Autre sujet proposé au scrutin par notre président Alain Rolland ; la modification du règlement intérieur, dans lequel sont rajoutés principalement des articles sur la commission des volontaires (à mettre en place) et le droit à l’image lié à la CNIL.

Il est adopté à l’unanimité.

 

Pierre Gain, trésorier et secrétaire administratif

 

Ensuite c’est Pierre Gain en tant que secrétaire administratif qui expose les statistiques de nos adhérents. Au 31 décembre 2017 nous avions 557 membres. Ils étaient 575 un an plus tôt ! Certes il y a une légère érosion, mais moindre qu’avant et nous avons eu 37 nouvelles inscriptions l’année dernière. A noter que le plus jeune a 14 ans ! La majorité de nos membres se trouve en région parisienne (65%).

Il y a 454 abonnés à Pégase dont 16 qui ne sont pas de notre association.

Ces chiffres doivent nous inciter à trouver des moyens de recruter des membres.

 

 

Pierre Gain ne quitte pas l’estrade et prend la casquette du trésorier.

Tableaux à l’appui, il démontre la saine gestion de nos deniers. Il y a bien un déficit affiché, mais c’est la résultante de notre mécénat envers le Musée de l’Air. Pour 2017, nous avons financé l’acquisition de trois assiettes, fin XIXe, et d’un fond d’archives sur l’aérostation, qui se sont réalisée en décembre. Il fait remarquer le niveau élevé de nos ventes, grâce au salon du Bourget et Aéropuces. Pour le budget prévisionnel de 2018, il est même prévu une forte contribution pour notre mécénat, principalement pour la restauration de la nacelle du dirigeable La France. Notre président l’a très bien rappelé dans les minutes qui suivirent.

Après ce cadre général, nos différentes activités sont présentées.

Pierre Brémard en tant que coordinateur des volontaires et bénévoles

 

 

Tout d’abord Pierre Brémard, il est le coordinateur des volontaires et des bénévoles. En trois tableaux il détaille le travail des membres de ces deux groupes qui aident le Musée depuis plus de trente ans. Les 25 volontaires, qui avaient eu leur réunion en janvier dernier, ont fait profiter leurs connaissances du Musée et de l’aviation à près de 2800 visiteurs. Les missions des 22 bénévoles sont rappelées : stand AAMA, gestion du public (Information, orientation, surveillance, accompagnement) au profit du Musée de l’Air.

Ces deux groupes ont été mobilisés à six manifestations en 2017 : le Carrefour de l’Air, la nuit des musées, le salon du Bourget, les Journées du Patrimoine, Aéropuces et les 40 ans du 1er vol CDG/JFK en Concorde.

 

Pierre Leydier

 

 

Notre Ami Pierre Leydier, qui est l’organisateur de notre stand, montre notre nouveauté de 2017, nos produits dérivés, mis en vente à partir du salon du Bourget. Il aborde également les projets d’amélioration pour 2018, en particulier des kakémonos et un fond de stand.

 

 

 

 

Philippe Vauvillier

 

 

Prenant la suite et dans le même thème, Philippe Vauvillier, trésorier adjoint et coorganisateur du stand. Il annonce notre participation au meeting de Meaux les 23 et 24 juin. L’idée était dans l’air depuis deux ans et notre Ami a établi des contacts qui ont permis cette première pour l’AAMA et répondant à nos pré requis : éloignement géographique acceptable et gratuité de l’emplacement. Si l’opération est un succès nous pourrions envisager de nous produire dans d’autres manifestations.

 

 

 

Alexandra Jolivet et Philippe Gebarowski

 

Un groupe, plutôt discret, de notre association a étalé son travail ; l’équipe Concorde. C’est Alexandra Jolivet, fondatrice de cette équipe, qui développe les actions de protection et de sauvegarde du Concorde Sierra Delta. L’équipe était présente pendant deux évènements, auprès de nos bénévoles et de nos volontaires, et compte bien continuer en 2018. Plus généralement, l’équipe veut maintenir en état de conservation fonctionnelle les éléments cabine, les systèmes et circuits en coordination avec le Musée de l’Air, lui permettant ainsi d’être le seul «leader» sur la conservation d’un Concorde.

 

 

 

Pierre Brémard en tant que rédacteur en chef de Pégase

 

 

 

Reprenant le micro Pierre Brémard s’exprime en tant que rédacteur en chef de Pégase. Il souligne que la ligne éditoriale de notre revue sera axée principalement sur le Musée de l’Air et l’AAMA. Mais le comité de rédaction reste tout de même ouvert à d’autres articles qui seraient particulièrement intéressants ou originaux.

 

 

 

Frédéric Buczko

 

 

Dans la même lignée Frédéric Buczko, vice-président, le remplace pour la communication numérique. Le site de l’AAMA a connu une augmentation de sa fréquentation. Il y a eu 33 600 visiteurs différents en 2017, soit 11 000 de plus. Les pages concernant nos produits en vente et de nos activités ont été améliorées. Il y a eu 26 articles sur l’AAMA ou le Musée. Il note que notre page Facebook a accusé en 2017 une faible augmentation d’abonnés (que 17%, de 662 à 774). A l’opposé le compte Twitter est en pleine expansion, doublant presque son nombre d’abonnés (de 375 à 738). Il souligne que plusieurs tweets dépassent les 4000 vues et que notre visibilité s’en est trouvée augmentée. Nous sommes suivis en particuliers par l’Aéro-Club de France ou le Fana de l’Aviation…  Il termine en rappelant que notre lettre d’information exclusivement dédiée à nos membres, La Missive de l’AAMA, est envoyée à 400 personnes.

 

 

 

Pierre Brémard pour le réseau TAMS

 

 

Une dernière fois Pierre Brémard prend la parole, en remplacement de Jean-Pierre Lopez, pour parler du grand projet du réseau TAMS, dont nous sommes complètement intégrés. Ce groupe de réflexion de quatre associations d’Amis de musées du ministère des Armées ; SAMA (Terre), AAMA (Air), AAMM (Mer) et AAMSSA (Santé) créé en 2015, à décidé d’éditer un ouvrage collectif  pour le centenaire de l’Armistice de 1918. Les articles concernant la partie air, qui nous incombe, sont en cours de finalisation. L’éditeur a été choisi et une association temporaire a été créée pour la gestion de la commercialisation de l’ouvrage et des demandes de subventions publiques. Tout est fait pour que ce livre soit disponible en novembre prochain.

 

Michel Brisson

Catherine Loubet

 

Tous les intervenants sont passés et le timing a été respecté, ce qui permet après les votes des quitus de passer aux questions. En particuliers, un de nos fidèles adhérents, Michel Brisson avocat honoraire, nous livre un supplément sur le dossier de nos volontaires et de leur travail, qui pourrait être mis à mal. Il nous avait déjà contactés suite à notre Missive, qui soulevait ce problème apparu à la réunion de ce groupe.

Catherine Loubet a réitéré son appel auprès de tous nos adhérents, pour participer à son émission de radio sur IdFM98, pour parler d’aviation. Une dizaine d’entre-nous sont déjà passés à son micro et nous espérons que d’autres suivront.

Amis du Musée de l’Air, écoutez et contactez-nous pour les rejoindre !

Catherine Le Berre, directrice du marketing du Musée de l’Air

 

 

La directrice du marketing, Catherine Le Berre, a répondu franchement aux questions concernant directement le Musée de l’Air. Elle a confirmé, ce qui était prévisible depuis quelques temps, qu’il n’y aurait pas la brocante Aéropuces en octobre et que dans ce cas les réserves de Dugny ne seront pas ouvertes au public cette année (les Journées du Patrimoine tombant en même temps que la fête de l’Huma, elles ne le seront pas à ce moment).

Denis Parenteau, du musée Air France, indique que notre revue sera bien numérisée pour 2019, et mis en ligne sur le site Gallica de la BNF

Patrice Duplessis-Fourcaud, du Cher, demande si le hangar des réserves Bois et Toile serait visitable

Guy Schaeffer donne les dates des samedis de l’histoire, organisés par la 3AF

Armand Agababian, volontaire

Charles Lokbani, secrétaire général

 

 

 

L’assemblée touche à sa fin dans les temps, notre secrétaire général Charles Lockbani annonce les résultats du vote puis notre président Alain Rolland clôture avec les remerciements qui vont de soi. Il invite l’assemblée à rejoindre la salle Caquot pour se régaler autour du punch, qui est toujours très apprécié par nos membres. Moment de grande convivialité et de rencontres où quelques fois des idées peuvent apparaitre. Nous avons mis en vente nos polos, casquettes et portes-clefs, qui ont eu un joli succès.

Le traditionnel pot qui est toujours prisé par nos membres

Le général Robineau en grande discussion avec le général de Chassey

Pierre Leydier tenait ce petit stand pour nos goodies

Avec une bonne précision les convives inscrits pour le repas se rendent au restaurant L’hélice afin de terminer cette journée.

Dans moins d’un an il faudra de nouveau relancer notre préparation pour l’assemblée générale de 2019. Celle de la réouverture de la Grande Galerie et du centenaire de notre Ami qui est notre raison d’être : le Musée de l’Air et de l’Espace.

Frédéric Buczko, Jean-Luc Claessens, Alain Rolland (AAMA)

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.