Assemblée générale de l’AAMA 2019

Voilà une assemblée générale qui restera dans les mémoires.

 

Malgré l’appel par notre Bureau auprès de nos intervenants dès janvier, nous avions pris du retard car nous avons été particulièrement occupés par la préparation de l’anniversaire des 50 ans du premier vol Concorde. Dès terminé, le Bureau s’est remis au travail et tout a été organisé en un temps record pour un bon déroulement de notre évènement annuel.

 

 

 

Livret de l’exposition « 1914-1918. Le ciel en guerre »

Le badge AAMA des 50 ans Concorde

 

Comme en 2018, le Musée de l’Air nous a ouvert les portes dès 9h. Heure de rendez-vous pour plusieurs membres pour la mise en place de notre cocktail, ainsi que de notre accueil avec les feuilles d’émargement et les présents offerts à nos membres ; le livret de l’exposition Le ciel en guerre, dont notre Ami Sylvain Champonnois en était le commissaire ; et le badge des 50 ans du Concorde. L’opération a été rapidement menée et nous pouvions attendre nos adhérents, qui n’ont pas tardés.

 

 

Les membres du Bureau sont heureux de voir des visages connus et de rencontrer des Amis qu’ils n’ont jamais eu l’occasion de voir.

 

Alain Rolland et Frédéric Buczko

 

 

A l’heure prévue, débute l’assemblée. Petite nouveauté cette année, sur l’estrade en plus de notre président Alain Rolland, notre vice-président Frédéric Buczko l’accompagnait pour annoncer les intervenants. C’est évidemment le président en personne qui souhaite la bienvenue à nos adhérents et commence par rendre hommage à deux Amis disparus depuis l’assemblée de 2018. Joël Guichet, bénévole, et Michel Verne, ancien guide. L’AAMA marque toujours sa reconnaissance à ceux qui se sont investis pour notre association.

 

 

Le général Alain Rouceau

 

Alain Rolland invite ensuite à la tribune, le général de division aérienne Alain Rouceau, adjoint de la directrice, qui a pris ses fonctions le 1er février 2019.

Il est particulièrement en charge de la préparation du Musée pour 2024. Il indique que la réorganisation actuelle et la création de différents départements ont pour objet de rendre le Musée prêt pour cette date. Il précise les annonces que la directrice Anne-Catherine Robert-Hauglustaine nous avait délivrées lors de notre Conseil d’administration de janvier. Même si nos adhérents sont régulièrement informés par notre lettre d’informations exclusive La Missive de l’AAMA, ils sont toujours friands de connaître les décisions du Musée.

 

 

Le général annonce qu’un contrat, objectifs et performances, sera signé avec le ministère des Armées pour la période 2020-2024 et que l’entrée du Musée passera au payant en fin d’année (le tarif sera arrêté au prochain Conseil d’administration du Musée de l’Air). Concernant l’A380, arrivé en février 2017, il souligne que l’appareil devrait trouver sa place définitive après le salon du Bourget et sera arrimé au sol. Airbus y implantera une scénographie et un accès pour les personnes à mobilité réduite devra être installé. Dans les vastes cabines sur les deux étages, un espace pourra être loué pour des prestations.

Il indique que le Musée s’ouvrira vers la ville. Pour cela un nouveau planétarium sera installé et le restaurant déménagera pour qu’ils soient accessibles sans passer par l’entrée du Musée.

Le directeur adjoint termine en donnant les dernières nouvelles adoptées au Conseil d’administration du Musée, qui sont ambitieuses. Une couverture de l’allée dite la rue, entre les halls Concorde, 2e Guerre Mondiale et les autres halls. A plus longue échéance le hall 2e Guerre Mondiale, inauguré en juin 2015, sera amélioré et que le tarmac devrait également être refait. Vaste chantier.

Quelques questions lui ont été posées par nos adhérents. Elles ont porté sur la restauration du Bermuda, l’éventuelle rotation des collections, aussi bien dans les halls que sur le tarmac et si le Vautour et l’Invader, dont l’AAMA a géré le don d’un généreux mécène, seront exposés.

Le général, venant de prendre ses fonctions, n’a pas de réponse catégorique pour le moment sur le Bermuda et reviendra vers nous dès qu’il obtiendra des réponses. Mais cet appareil sert à l’association Les Ailes de la Ville et le chantier de sa restauration est donc très lent. Pour les rotations des collections, le Musée projette bien de le faire entre les avions présentés et ceux en réserve. Concernant le Vautour dans l’ancien hall A, la situation devrait évoluer lorsque ces anciens bâtiments seront traités pour enlever les traces d’amiante.

Jacques Julien

Le général De Chassey, président AAMA de 1997 à 2006

Dominique Abadie

Un adhérent

 

A l’issue de sa présentation, le général Rouceau reçoit des mains d’Alain Rolland le livre Pionniers du ciel, le Pégase hors-série sur le Concorde et l’ouvrage La Grande Guerre, matrice du XXe siècle, auquel l’AAMA a participé au sein du réseau TAMS (voir plus bas).

 

 

 

Charles Lokbani

 

Le cours de l’assemblée reprend ensuite le fil de l’AAMA. Le secrétaire général Charles Lokbani présente à composition actuelle du Bureau et énonce la liste des membres sortants et la liste des candidats postulant au Conseil d’administration. Comme deux sortants, Michel Liebert et Alfred Wlodarczyk, prennent une retraite bien méritée et qu’aucune nouvelle candidature ne s’est déclarée, le résultat ne fait pas trop de doute.

Les candidats : Pierre Brémard ; Frédéric Buczko ; Charles Pigaillem ; Alain Rolland et Philippe Vauvillier se présentent tout de même aux adhérents, tandis que Pierre Leydier et Bernard Pourchet étaient absents. Aux résultats, ils seront tous réélus à une très large majorité, montrant la confiance des adhérents.

Pierre Brémard

Frédéric Buczko

Charles Pigaillem

Alain Rolland

Philippe Vauvillier

 

Pierre Gain

Notre trésorier Pierre Gain, fait le point sur le bilan des adhérents AAMA.

Au 31 décembre 2018 nous étions 518 membres à jour, dont 415 avec l’abonnement Pégase (et 10 abonnés sans adhésion). Nous avons eu 36 nouvelles inscriptions lors de cette année, le plus jeune ayant 8 ans. Géographiquement, 188 membres sont en régions, 324 en Île-de-France et 6 à l’étranger. Pour mémoire 567 étaient à jour de leur cotisation en 2017. Malgré nos efforts l’érosion continue.

Sans quitter l’estrade, Pierre Gain expose le bilan de l’année passée. Hors notre mécénat envers le Musée, la raison d’être de l’AAMA, notre situation financière est très saine. Nous avons réalisé de bonnes ventes et nos placements sont bons. Seule inquiétude, l’augmentation des frais pour Pégase, en particulier l’acheminement aux abonnés.

 

 

 

Il termine en indiquant que l’AAMA a fait l’acquisition d’un terminal de paiement par carte bancaire à prix très bas, sans frais fixe et avec une commission très faible. Il est dédié uniquement à nos ventes sur notre stand et ne peut pas être destiné au paiement des cotisations (contraintes droit bancaire). Ce terminal permettra ainsi de répondre aux sollicitations de plus en plus nombreuses de visiteurs sur notre stand qui n’ont que ce seul moyen de paiement en leur possession.

 

 

 

Après le quitus de l’assemblée, le président reprend la parole pour indiquer les différentes aides que nous avons apportées envers le Musée. Dans le cadre de notre mécénat signé en juin 2017, nous avons financé l’édition de deux ouvrages : sur l’histoire de l’aéroport du Bourget et du Musée de l’Air et le catalogue de la Grande Galerie.  Puis surtout à la restauration de la nacelle du dirigeable La France. En dehors de notre mécénat, nous avons également participé financièrement au Carrefour de l’Air.

Pour 2019, nous aiderons encore le Musée pour le Carrefour de l’Air et le meeting associé pour les 100 ans du Musée de l’Air, qui s’annonce exceptionnel.

 

Pierre Brémard

 

Le premier à prendre la parole pour détailler nos activité est Pierre Brémard coordinateur des volontaires-guides et bénévoles, qui aborde différents sujets et le bilan des activités.

Il indique les changements des responsables avec lesquelles l’AAMA est en contact pour l’organisation des visites et du déroulement des évènements. Puis, il fait le point sur l’activité de nos volontaires-guides, qu’il avait énoncé lors de leur réunion en janvier. Notre Ami donne la liste des manifestations en 2019 auxquelles nos animateurs seront sollicités. Le plus mobilisateur étant le salon du Bourget, du 17 au 23 juin.

Il précise qu’avant chaque évènement, des réunions avec le Musée se déroulent pour mettre au point notre participation.

 

 

Philippe Vauvillier

Le second, Philippe Vauvillier, trésorier adjoint présente les différentes participations de l’AAMA dans les meetings et leur organisation.

Le Bureau a travaillé sur différents projets pour faire sortir l’AAMA du Musée et se faire connaître à l’extérieur, notamment lors de meetings proches de Paris. Le premier en juin 2018 fut le meeting de Meaux, puis en septembre aux Mureaux et à Etrepagny. Nous avons constaté que souvent les visiteurs qui abordaient notre stand étaient surpris de nous voir et heureux de savoir qu’une association était aux côtés du Musée de l’Air. Par contre beaucoup ne le connaissaient pas, ou peu, ou ne l’avaient pas visité depuis de nombreuses années. Nous avons donc fait la communication en conséquence. De nombreux dépliants ont été distribués.

Pour 2019 nous envisageons d’être présents pour le meeting de Melun, 7 & 8 septembre, à condition toutefois d’obtenir la gratuité d’installation, et en 2020 nous retournerons à celui de Meaux.

 

Jean-François Louis

 

La nouvelle activité de l’AAMA est gérée par notre vice-président Jean-François Louis.

Nous avons constaté que, comme dans de nombreuses associations, les effectifs de l’AAMA diminuent chaque année. Les causes en sont multiples, mais nous nous devons de réagir face à cette situation. Le but de ces visites est d’inciter nos adhérents à parler de l’AAMA à leurs proches, amis, et de mieux valoriser leur adhésion.

Des visites réservées aux membres dans des lieux de mémoire aéronautique sont donc recherchées par le Bureau, au rythme de 4 ou 5 visites par an, en privilégiant la gratuité.

En 2018, ont ainsi été organisées deux visites des ateliers de Dugny et deux de l’exposition Trois pilotes, une guerre. Elles ont connu un vif succès.

 

En 2019, après la visite du Conservatoire ADP, ce sera au tour de l’aéroport d’Orly, puis sous réserve, du musée SAFRAN à Villaroche, du musée volant à La Ferté-Alais, du Conservatoire  CANOPEE à Châteaudun. D’autres sont également à l’étude.

Côté Musée, nous prévoyons des visites de l’A380 et de la Grande Galerie, avant l’ouverture au public.

 

Notre vice-président reste en place et aborde notre engagement sur l’anniversaire des 50 ans du premier vol Concorde. Certes, c’est en 2019, mais il n’était pas pensable de ne pas en parler.

Cet événement a demandé beaucoup de travail de la part du Bureau et de l’association APCOS avec laquelle nous avons bien œuvré pour ce week-end, où près de 4000 visiteurs sont venus au Musée de l’Air.

Pour l’AAMA ce fut une grande première, le Musée nous ayant demandé de prendre en charge l’organisation de cet anniversaire, qui a mobilisé plus de 60 bénévoles pour les deux associations.

L’ensemble des participants a été très satisfait du bon déroulement de cette manifestation.

Nous avons à cette occasion tenu un stand et organisé des visites avec l’APCOS, en plus un numéro spécial Pégase a été édité et des goodies spécifiques ont été créés.

 

Patrick Sevestre

 

Un autre membre de l’AAMA le remplace, Patrick Sevestre, qui est à la tête de l’équipe Concorde de l’AAMA.

En 2018, Alexandra Jolivet, en activité professionnelle en Grande-Bretagne, lui a cédé l’organisation de l’équipe. Présente le lundi, cette équipe travaille sur les Concorde, sans présence du public. Il explique les actions périodiques sur le Sierra Delta, avec de l’entretien, du nettoyage et plus technique : des mises sous tension périodiques ; des vérifications et essais des systèmes ; des mises en pression du circuit hydraulique principal ; fonctionnement des commandes de vol et des chaînes électriques ; fonctionnement de l’ensemble nez/visière. En 2019, une réunion avec la Conservation est prévue pour définir les actions futures, pour que le Concorde reste La Joconde du Musée de l’Air. L’avion emblématique qui attire le public.

 

Retour sur scène de Pierre Brémard, cette fois-ci en tant que rédacteur en chef  de notre revue Pégase. Il nomme les membres du comité de rédaction : Jacques Julien (rédacteur adjoint depuis mars 2017) ; Dominique Abadie ; Jacques Calcine ; Pierre Gain ; Michel Liebert ; Jean-Pierre Lopez ; Alain Rolland ; Alfred Wlodarczyk ; et comme depuis le début en 1976, la conservation du Musée, représentée depuis début 2019, par Marie-Laure Griffaton.

Il présente les numéros sortis en 2018, le premier de 2019, qui sortira en avril, et le hors-série spécial Concorde, puis souligne l’excellente relation avec notre imprimeur et sa maquettiste.

 

Frédéric Buczko

 

Restant dans le domaine de notre communication, Frédéric Buczko le remplace pour parler de notre présence sur internet.

En 2018 sur notre site, il y a eu 24 reportages, dont il est principalement l’auteur, concernant l’activité de notre association et du Musée de l’Air. Il n’oublie pas de citer quelques articles écrits par d’autres membres, comme celui écrit par Christian Leblanc et Philippe Picherit sur Le Concorde oublié. Nos colonnes sont ouvertes à tous nos membres et au-delà. Il souligne qu’en 2019 notre site passera en site sécurisé (https), ouvrant la porte pour des paiements en ligne.

Sur les réseaux sociaux, autant sur notre page Facebook il y a un certain ralentissement (de 774 à 893 abonnés), autant notre compte Twitter a une excellente visibilité, étant suivi par de plus en plus de monde (de 738 à 1145 abonnés).

 

Enfin il rappelle que notre lettre d’informations, La Missive de l’AAMA, réservée exclusivement à nos membres, est le lien privilégié entre eux et l’AAMA. Elle sert pour apporter des informations, souvent en avant-première sur notre association et le Musée de l’Air, mais aussi pour les visites privatives AAMA et la convocation à l’assemblée générale. Elle est envoyée à près de 400 membres !

Il n’oublie pas ceux qui ne seraient pas sur internet et rédige la rubrique L’AAMA ? L’Actu ! dans Pégase.

 

Retour sur les planches de Philippe Vauvillier. Cette fois il parle de notre campagne de financement participatif pour la nacelle du dirigeable La France.

Le but de ce financement était de récolter 15 000€ et, selon la valeur des dons, d’offrir aux donateurs une contrepartie pouvant aller d’une inscription de remerciement, un livre, jusqu’à une visite VIP. Il détaille les différentes phases depuis le lancement le 15 octobre et les raisons des prolongements. Même si la somme demandée n’a pas été atteinte, nous sommes satisfaits du résultat pour aider encore plus le Musée de l’Air.

 

Catherine Loubet

 

Première intervention à notre assemblée générale pour notre Amie Catherine Loubet.

Elle anime une émission de radio sur IdFM98 une fois par mois, pour présenter différentes histoires de l’aviation ou de la marine. Depuis 2014, des invités issus de l’AAMA sont régulièrement invités pour présenter un sujet qu’ils affectionnent. Au total 16 émissions avec Michèle Bondin-Seignette, François Chouleur, Jacques Calcine, Alfred Wlodarczyk, Philippe Boulay, Sylvain Champonnois, Pierre Grange, Patrick Sevestre et Alain Rolland. Vous pouvez les écouter dans notre rubrique L’AAMA à la radio IdFM98.

 

 

 

Jean-Pierre Lopez

Dernier à montrer une de nos activités, Jean-Pierre Lopez, qui fut un de nos vice-présidents.

Il conduit notre participation au réseau TAMS, qui regroupe les quatre associations d’Amis des musées sous la tutelle du ministère des Armées : la SAMA (Terre) ; l’AAMM (Mer) ; l’AAMSSA (Santé) ; l’AAMA (Air). Constitué en 2015, à l’initiative de notre association, ce groupe eu l’idée d’écrire un livre sur le premier conflit mondial. Cet ouvrage de 400 pages, La Grande Guerre, matrice du XXe siècle, représente l’aboutissement de ces quatre années d’efforts.

 

 

Il est paru pour le salon du livre le 15 mars et présenté sur le stand du ministère des Armées. Pour les chapitres consacrés à l’arme aérienne, nous avons pu compter sur nos auteurs : Jean-Pierre Lopez ; Alain Rolland ; Jacques Calcine ; Sylvain Champonnois et Jacques Primault avec le concours de Gilles Aubagnac du Musée de l’Air.

Ce livre remarquable est disponible uniquement aux éditions Pierre de Taillac.

 

 

 

 

Nos orateurs ont terminé leur discours et c’est le temps des questions de la salle. La principale a concerné la création et diffusion d’un annuaire des membres de l’AAMA, avec les liens aéronautiques et associatifs des adhérents. Après discussion et avis contraire, notamment en raison d’un doute avec les obligations de déclarations auprès de la CNIL, le Bureau annonce qu’il va examiner cette question pour sa faisabilité. Précisons qu’un annuaire avait déjà été réalisé en 1995, sous forme papier.

 

 

A l’issue des questions, le président Alain Rolland clôt l’assemblée générale, mais avant de se quitter le vice-président Frédéric Buczko demande aux dix membres, qui se sont succédés au micro, et le général Rouceau de monter sur la scène. C’était la première fois que les forces vives de notre association étaient rassemblées, côte à côte, face à l’assemblée de nos adhérents. Après quelques photos et applaudissements il était grand temps d’aller prendre le verre de l’amitié.

 

 

Le petit stand AAMA

 

C’est dans la salle Caquot, que nos membres se sont rendus pour faire des rencontres et converser avec d’autres adhérents autour d’un punch, qui a maintenant une excellente réputation. Pierre Gain et Philippe Vauvillier proposaient quelques produits : polos ; casquettes ; porte-clefs et les objets réalisés pour l’anniversaire Concorde. Ils ont pu ainsi tester notre nouveau terminal de paiement par carte bancaire. Les jours suivants ont apporté la preuve de son bon fonctionnement.

 

 

 

Environ une heure après, les membres qui avaient réservé pour le repas étaient conviés à rejoindre le restaurant L’hélice du Musée de l’Air, pour finir cette journée entourés d’Amis discutant principalement d’aviation.

 

 

 

Comme vous l’avez lu, nos Amis s’occupent souvent de plusieurs activités et ils seraient heureux que d’autres membres les rejoignent pour les aider et continuer les actions de l’AAMA commencées il y a plus de 60 ans.

L’assemblée de l’année prochaine sera celle où nos membres pourront voir le résultat de notre mécénat. Le Bureau a hâte aussi que la Grande Galerie soit ouverte et dévoile les trésors du Musée. Là nous pourrons être fiers de l’aide que nous avons apporté pour quelques uns d’entre eux.

Frédéric Buczko, Charles Lokbani (AAMA)

Remerciement à Christian Leblanc et Eric Lefaucheur pour les photos.

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

Taggé , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.