Carrefour de l’Air 2018 et meeting des 120 ans de l’Aéro-Club de France

Depuis sa création en 2011 par Catherine Maunoury, jamais un Carrefour de l’Air ne fut aussi imposant. Déjà à partir de l’édition 2016 il y avait eu quelques présentations en vol. On pouvait penser qu’à celle de 2017 un rythme de croisière s’installerait. Mais que nenni !

Ce sont les 120 ans de l’Aéroclub de France qui donnèrent une tournure exceptionnelle à cet évènement. A sa tête, l’ancienne directrice du Musée de l’Air, également son ambassadrice, Catherine Maunoury qui rencontra Anne-Catherine Robert-Hauglustaine nouvellement nommée comme directrice. L’entente est excellente entre les deux femmes. Il n’en fallait pas plus pour faire coïncider les deux évènements.

Une fois acté, le plus dur restait à faire. Les équipes du Musée sont rodées à l’organisation des conférences et du salon du Carrefour de l’Air, mais un meeting devant accueillir 10 000 personnes est une autre gageure. En un peu plus de deux mois cet évènement fut mis en place avec l’aide de spécialistes comme Philippe Chetail, organisateur bien connu, et Jacques Aboulin, directeur des vols (France Spectacle Aérien). Ils peuvent en être félicités.

L’épaisseur du dossier pour les administrations s’en est retrouvée beaucoup plus conséquent que les années précédentes, le budget également. L’Aéro-Club de France avait même lancé une campagne de financement participatif, plus connue sous le nom de crowdfunding. Remarquons que c’est un membre de nos deux associations, Charles Vignalou, fin connaisseur de ce genre d’action, qui en avait la charge.

Notre association répondant à ses statuts et à sa vocation, décida de participer financièrement à ce grand moment de notoriété pour le Musée de l’Air et qui nous apporta quelques privilèges.  Nous en sommes heureux, montrant ainsi notre solidarité avec notre Musée.

Abordons maintenant ce week-end mémorable !

En hors-d’œuvre, les conférences du vendredi. Toujours passionnantes.

L’ouverture officielle fut faite par la directrice Anne-Catherine Robert-Hauglustaine. Nous sommes fiers que lors des remerciements pour ce week-end elle souligna particulièrement le rôle de l’AAMA pour le meeting. Ensuite c’est Gilles Aubagnac, conservateur, qui anima les débats de cette journée dont le thème était « la diffusion culturelle et la médiation numérique dans les musées d’histoire, de sciences et de techniques ». Plusieurs intervenants se sont succédé et en fin d’après-midi ils se sont rassemblés pour une table ronde animée par Laurent Albaret. Tous ces échanges seront prochainement diffusés sur Canal U.

Gilles Aubagnac, chef du service des collections du Musée de l’Air

Patrick Peccatte

Sophie Bertrand, chef du service coopération numérique et Gallica, Bibliothèque Nationale de France

Olivier Michaut, chef du pôle multimédia du Musée de l’Air

Aurélie Perreten, directrice du musée de la Grande Guerre de Meaux

La table dite « ronde », moment d’échanges

Tous ensemble pour aller au stand

Le stand le samedi, avec l’équipe Concorde

Le samedi fut très différent des autres éditions. Les exposants avaient tout le loisir de monter leur stand, puisque le hall Concorde n’ouvrait qu’à 13h 30. Nous concernant, dès 9h nos membres avaient rendez-vous pour sortir le matériel et l’amener tranquillement à son point de chute en passant par l’entrée réservée VIP, à laquelle nous avions accès (privilège de notre association). Notre emplacement était idéal, comme à l’accoutumée, à l’entrée du hall Concorde. A nos côtés l’équipe Concorde de l’AAMA, toujours les bienvenus. Nos membres menés par notre organisateur de stand, Pierre Leydier, effectuèrent rapidement le travail.

Profitant de cette matinée calme, le Bureau de notre association se réuni, non pas dans une salle du Musée de l’Air, réservées pour l’évènement, mais dans le repère classique de l’AAMA, le Café du Nord. Seuls les habitués de notre association savent de quoi il en retourne, et ils sont nombreux. Voir notre réunion.

 

 

Pendant ce temps là nos Amis installèrent deux calicots montrant notre soutien au meeting du dimanche, avec l’accord du Musée (privilège de notre association).

 

 

Puis vint la pause déjeuner, où sur les tables nous avions disposé nos dépliants en accord avec le Musée (privilège de notre association). C’est un moment de rencontres entre les associations où souvent nous retrouvons souvent des membres de l’AAMA qui s’activent sous d’autres cieux.

A gauche Patrick et Yves de l’équipe Concorde, à droite Armand et Pierre du stand

Le Musée organise très bien cette collation

Déjeuner en voyant des avions, c’est merveilleux

L’après-midi le public tarda à se montrer et les avions arrivèrent gentiment. Le Mustang, le P40, le Catalina, le Skyraider, le T6, les deux championnes Catherine Maunoury et Aude Lemordant, puis en dernier le gros Junker Ju52. Chacun prenant sa place pour le lendemain.

 

Jack Krine à notre stand

Notre président avec Bernard Chabbert

 

 

Ce calme relatif permit de faire de belles rencontres. Il y eu celle entre notre président Alain Rolland et Bernard Chabbert, qui n’est plus à présenter, et aussi les formidables minutes passées avec Jack Krine célèbre pilote autant que sa moustache, à la carrière bien remplie, venu discuter avec nos membres.

 

Tandis que notre reporter maison, Frédéric Buczko dûment validé en tant que presse par Ozelys, l’agence de communication du Musée (privilège de notre association), put nous rapporter quelques moments uniques. L’enregistrement sur le car podium de l’armée de l’Air de la directrice du Musée Anne-Catherine Robert-Hauglustaine suivie du directeur adjoint le général Gérard Vitry. Puis ce fut le tour de notre président Alain Rolland (privilège de notre association).  Ces interviews furent rediffusées à plusieurs reprises le dimanche. Excellente publicité pour l’AAMA.

La directrice Anne-Catherine Robert-Hauglustaine au car podium

Le général Gérard Vitry au car podium

Alain Rolland au car podium

Après ces entractes, Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, accompagnée de Catherine Le Berre, directrice du marketing avec qui nous avons de nombreux contacts, rendit visite aux exposants lui permettant de s’imprégner de l’ambiance aéronautique. S’arrêtant à notre stand elles se plièrent volontiers à une séance photo avec notre président Alain Rolland et nos Amis Philippe Vauvillier (trésorier adjoint), Jean-François Louis (vice-président), François Rivet, Charles Lokbani (secrétaire général), Pierre Gain (trésorier), Armand Aguababian et Pierre Leydier (organisteur du stand).

Cette première journée se termina pour le public, mais pas pour les exposants qui étaient invités à fêter ce 8e Carrefour de l’Air. Ce fut un fantastique moment, Anne-Catherine Robert Hauglustaine et Catherine Maunoury affichant devant l’assistance leur grande complicité et leur complémentarité. C’est de bon augure pour le futur du Musée de l’Air.

La directrice Anne-Catherine Robert-Hauglustaine remerciant Catherine Maunoury à cette soirée

Ils écoutent ce duo de conquête pour le Musée

Une grande complicité pour le bien du Musée de l’Air

Un excellent moment pour les exposants

Notre association, à travers notre président Alain Rolland, fut particulièrement remerciée. Nous pouvons penser que l’AAMA est au plus proche du Musée de l’Air.

Anne-Catherine Robert-Hauglustaine et Catherine Maunoury entourant de près notre président Alain Rolland

 

 

La soirée se termina pour les équipages présents au restaurant L’hélice autour de la directrice du Musée et de la présidente de l’Aéro-Club de France.

 

 

Laurent et Philippe, deux membres de l’équipe Concorde de l’AAMA

L’Association Française des Femmes Pilotes. Certaines sont de l’AAMA aussi

Une Gazelle présentée par le musée de l’ALAT

Le musée de l’Aviation de Montélimar, très dynamique

Une remarquable réplique de Blériot XI

Arrivée du Bréguet Atlantic

Le Rafale Marine est arrivé très tôt

 

 

Le lendemain, était prometteur, le ciel était bleu, un Rafale et un Breguet Atlantic dépêchés par la Marine Nationale se postèrent devant la tente VIP érigée pour les invités. Ils resteront jusqu’en fin d’après-midi.

 

 

 

A 9h30, le parking Tango, où sont exposés les avions du meeting, était ouvert pour les spotters, qui ont été choyés avec une zone réservée. Ils ont pu avant l’arrivée massive du public, et sous une excellente luminosité prendre les appareils sous tous les angles. Quelques uns connaissent notre association, peut-être qu’un jour adhéreront-ils ?

 

Sous le soleil la chaîne d’infos Cnews fit plusieurs directs avec Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, le général Vitry, Catherine Maunoury, Aude Lemordant, Jacques Aboulin… Mais aussi avec le public.

Parmi les visiteurs interrogés, un de nos jeunes adhérents, Noë (le premier à s’exprimer sur cette vidéo). Bravo à notre jeune Ami !

Anne-Catherine Robert-Hauglustaine directrice du Musée de l’Air

Le général Gérard Vitry directeur adjoint du Musée de l’Air

Catherine Maunoury présidente de l’Aéro-Club de France et ambassadrice du Musée de l’Air

Aude Lemordant championne de voltige aérienne

Jacques Aboulin directeur des vols

A 10h30, c’est le briefing des pilotes sous la tutelle professionnelle de Jacques Aboulin, dont c’est son dernier Carrefour de l’Air en tant que directeur des vols. Météo, limites strictes du domaine des vols, le Bourget n’est pas simple pour un meeting. Il fut applaudi et les échanges de remerciements ont été nombreux.

Jacques Aboulin présentant la directrice et la présidente qui ont permis ce meeting

Les équipages attentifs

Jacques Aboulin en pleine explication des contraintes du domaine de vol

Le public était bien présent et certainement pas loin des 10 000. La publicité de l’évènement sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, que nous avons relayée, a bien porté ses fruits. Comme l’a remarqué une hôtesse du Musée « On retrouve l’ambiance du salon du Bourget ! ». C’est vrai que voir le tarmac rempli de tous ces visiteurs est particulièrement réjouissant.

Le public pouvait voir notre bannière à la caisse

La longue file d’attente depuis le parking du parc des expositions

Autant de monde c’est vraiment appréciable

Notre président remettant la carte de membre de l’AAMA à Bernard Chabbert

Tous nos Amis au stand le dimanche

Le hall Concorde a accueilli beaucoup de monde, les stands on fait le plein et évidemment le nôtre aussi. Nous avions 13 membres qui se sont relayés toute la journée avec le sourire et dans une excellente ambiance pour montrer le meilleur visage de l’AAMA. Plusieurs adhésions ont d’ailleurs récompensé leurs efforts et notons que Bernard Chabbert a été nommé membre d’honneur de notre association, à l’initiative de notre président Alain Rolland. Il lui a remis en main propre la carte d’adhérent 2018. Bienvenue parmi nous !

 

Dernier déjeuner des exposants sur la mezzanine du hall de l’Entre-deux-guerres, tandis que les pilotes se restauraient sur la mezzanine du hall de la Cocarde, avant de se mettre en place pour le top départ du meeting.

Alfred Wlodarczyk, Dominique Lintanf, Pierre Leydier, Philippe Vauvillier bénévoles AAMA et Laurent Dupessey de l’équipe Concorde AAMA

Ambiance sérieuse chez les équipages

Les équipages

Yannick Hoppe, maire du Bourget, Vincent Capo-Canellas sénateur, Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, directrice du Musée, Alain Rolland président AAMA,Gérard Vitry directeur adjoint du Musée, Gérard Feldzer ancien directeur du Musée

Invité en tant que président de l’AAMA, mécène du meeting, Alain Rolland rejoignit le carré d’honneur des convives du Musée de l’Air et de l’Aéro-Club de France. Rencontrant des élus, des personnalités et des pilotes, il pu faire la promotion de notre association. Il nous livre :

Bien sûr j’ai eu de nombreux contacts, surtout avec des gens proches du Musée : la directrice Anne-Catherine Robert-Hauglustaine, le général Vitry, Catherine Maunoury. Ces discussions en dehors de réunions de travail a permis de mieux se connaître et s’apprécier. J’ai bien évidement savouré la partie meeting avec quelques moments forts (Extra 300 de l’EVAA, P-51/P-40, paire de DC-3, voltige finale deux Extra avec deux championnes…). J’ai pu discuter avec les pilotes de la Patrouille de France, qui me laissera un grand souvenir.

Deux surprises, d’abord : pas de combinaisons bleues mais vertes (standard armée de l’Air),  normal car la Patrouille 2018 n’était pas encore officiellement intronisée (entrainement non terminé, d’autant plus que le leader de l’année a du être remplacé en urgence suite à une perte d’aptitude médicale). Ensuite, l’équipement de ces braves est maintenant assez « sponsorisé » (montre d’une marque de luxe connue, très large et visible, sacs de vols spécifiques aux larges étiquettes…). Le vieux temps où seule la couleur des combinaisons marquait la Patrouille s’éloigne…

Je n’ai évidement pas manqué l’occasion de parler un peu pilotage avec deux d’entre eux. J’avais déjà une grande admiration pour leur travail. J’en ressors ébaubis. La finesse et la précision de leur pilotage est d’un niveau très, très élevé !!!  Bravissimo !

Notre reporter avait l’autorisation d’entrer et de faire quelques photos. Il était même le seul dans ce cas (privilège de notre association).

 

Ils restèrent jusqu’à la fin

La PAF attire toujours un large public

Le ciel, comme pour nous rappeler que les sept dernières fois c’est lui qui commandait, avait changé sa parure endossant des nuages que nous aurions préféré ne pas voir. Qu’importe. A l’heure prévue, les regards se sont levés pour admirer la Patrouille de France, qui fit plusieurs passages très remarqués. Plus tard, une fois posé sur le tarmac devant la tente VIP, les pilotes de la Patrouille se rendirent sur le car podium de l’armée de l’Air pour une séance de dédicaces.

Pas encore en combinaison bleue, les pilotes de la PAF

Les pilotes de la PAF sur le car podium de l’armée de l’Air

Voir deux Dakota dans le ciel !

Bernard Chabbert. Les meetings ont une voix !

Ensuite le spectacle s’enchaîna avec les commentaires toujours éloquents de  Bernard Chabbert. Il y eu de belles surprises comme les duos. Voir voler le P40 et le Mustang ensemble est un cocktail remarquable de sons de moteurs très différents. Deux Dakota volant avec majesté dans un ballet lent et gracieux qui donnait presque des frissons. Apercevoir deux avions bipoutres, que sont le Bronco et le Skymaster est rare. Et que dire de la prestation de deux championnes de voltige, Catherine Maunoury et Aude Lemordant, à part superbe !

 

Alain Rolland, Charles Lokbani, Philippe Vauvillier, Eric Le Faucheur, Pierre Gain et Antoine Gascoin à la tente VIP pour fêter les 120 ans de l’Aéro-Club de France

 

 

En fin d’après-midi nos bénévoles purent eux aussi, à tour de rôle, rejoindre l’emplacement réservé sous la tente des invités et participer à la fête (privilège de notre association). Celle-ci arriva à sa fin, le Breguet Atlantic reprit les airs puis les spectateurs attendirent que le Rafale mette ses moteurs en route pour rejoindre la piste. Le tarmac se vida, les exposants rangèrent leur matériel et notre groupe plia bagage. On pouvait penser que pendant les évolutions aériennes le public déserterait le salon, ce ne fut pas le cas. Beaucoup de monde se promenait à travers les stands permettant à nos bénévoles de faire de nombreuses rencontres et d’avoir de fructueux contacts pour promouvoir notre association.

Impressionnant le départ du Breguet

Le Rafale s’éloigne

Mais la journée n’était pas terminée pour autant. Invité par la directrice, nos bénévoles ont rejoint le personnel du Musée et les membres de l’Aéro-Club de France pour célébrer ce week-end parfaitement réussi, sans incident. Dans son  allocution Anne-Catherine Robert-Hauglustaine remercia ses équipes et également l’AAMA en invitant notre président Alain Rolland à ses côtés. Catherine Maunoury termina en remerciant ses troupes qui n’ont pas démérité devant la tâche ardue qu’ils ont affrontée avec succès.

Anne-Catherine Robert-Hauglustaine remercie l’AAMA par l’intermédiaire de notre président

Applaudissement pour les membres de l’Aéro-Club de France qui ont fait ce bel évènement

C’est sûr, l’année prochaine pour les 100 ans du Musée de l’Air, le Carrefour de l’Air se devra d’être au moins aussi retentissant, voire plus encore !

L’AAMA remercie ses 17 membres qui ont œuvré avec talent pour notre image, l’agence Ozelys, qui nous a aimablement considérés comme partie intégrante de la presse avec une remarquable assistance. Et évidemment le Musée de l’Air, son personnel qui est toujours à notre écoute avec une grande complicité, la directrice du marketing Catherine Le Berre, avec qui nos dirigeants ont eu de nombreux et fructueux contacts pour cette opération et la directrice Anne-Catherine Robert-Hauglustaine pour son soutien indéniable à notre association.

Frédéric Buczko (AAMA)

Avec la collaboration d’Alain Rolland (président de l’AAMA)

Remerciement pour les photos à Charles Pigaillem (AAMA) et René Protois (AAMA)

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.