Disparition de notre Ami Luc Tagnon

Notre Ami Luc Tagnon n’est plus.

C’est avec une grande tristesse que nous l’avons appris par son épouse.

Sa passion pour l’aviation remonte à sa plus tendre enfance. Comme il aimait à le raconter, c’est à l’âge de quatre ans, en 1940, qu’il identifia son premier avion ! La passion était née.

Bien plus tard il entra à l’Ecole Nationale Supérieure d’Electricité et Mécanique de Nancy, où il obtint une licence es sciences. Il fréquenta même l’université de Houston.

A 25 ans, il fut aspirant dans l’Aéronavale puis lieutenant de vaisseau à la flottille 12F. Il y côtoya des Corsair, pilota des  Stampe et fut passager de l’équipe de voltige de l’Aéronavale.

Il en fut imprégné et avait toujours cette prédilection pour les marins.

Revenu dans le civil, il devint ingénieur d’études dans l’instrumentation médicale. Il changea ensuite d’orientation pour être ingénieur conseil à son compte. Il continua même pendant sa retraite pour prodiguer des conseils dans les PME.

Il était  dans beaucoup d’associations, le Modèle Club de Paris, des Ailes Anciennes et de l’Aéro-Club de France et plus curieux ; sonneur de trompe de chasse.

C’est en 1975 qu’il adhéra à l’AAMA et en 2002 il devint l’un de nos guides. Excellent dans ce rôle il était l’un des rares à pratiquer la langue allemande.

Depuis deux ans il avait diminué son activité, mais venait au Musée pour quelques bons moments, comme la réunion des guides de janvier 2017.

Luc au centre.

 

 

Luc était un bon camarade et nombreux sont nos Amis qui se rappelleront de sa gouaille et de sa voix éraillée qui donnaient le sourire, surtout pour terminer des journées harassantes au « Café du nord », notre repaire, autour d’une bière.

Comme il aimait à le dire « Mais, c’est tous des c… ! »

Pour nous tu ne l’étais pas Luc.

 

L’AAMA reconnaissante.

 

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

Taggé , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.