La médaille des anciens du II/92 Aquitaine.

MEDAILLE COMMEMORATIVE DES RESTAURATIONS 1998-2007

Médaille commémorative des Anciens du II/92 Aquitaine (Vautour et Invader).

Médaille commémorative des Anciens du II/92 Aquitaine (Vautour et Invader).

Le B-26 Invader et le Vautour.

Douglas B-26B "Invader" N°44-34773

Douglas B-26B « Invader » N°44-34773

Le Douglas B-26 Invader du MAE, en souffrance à Dugny pendant plus de trente ans, a été remis à neuf et dans une configuration homogène par les maîtres ouvriers et le personnel des ateliers de Dugny. Comme d’habitude des concours extérieurs bénévoles ont été utiles, voire nécessaires, dans certaines phases, pour mener l’affaire à bien.

SNCASO 4050B Vautour IIB n°634 F-UKBE

SNCASO 4050B Vautour IIB n°634 F-UKBE

Pour le Vautour B de 1998 à 2002 l’impulsion initiale et une partie des crédits vinrent de l’Association des Anciens de l’EB II/92 Aquitaine, mise sur pied par Henri Coisne, commandant cet escadron quand il fut équipé de Vautour B et devenu ultérieurement chef d’entreprise.

À l’issue de ses deux carrières, réussies l’une et l’autre, il souhaitait, en souvenir de la première, contribuer à la rénovation du Vautour, son dernier avion d’armes, afin qu’il soit exposé au Bourget. Pour commémorer la seconde il proposa de financer, dans ce cadre, l’embauche de jeunes gens sortant d’écoles techniques aéronautiques. Ils participeraient à l’opération tout en apprenant leur métier, parrainés par les spécialistes du Musée. Ainsi fut fait, l’AAMA se chargeant de la gestion administrative des contrats et du don de ce généreux mécène.

Henri Coisne

Henri Coisne

Le Vautour une fois remis à neuf, les crédits disponibles permettaient d’entreprendre la remise en état d’un second appareil, non sans un généreux complément du même donateur. Celui-ci et le directeur du Musée tombèrent d’accord en 2002 pour choisir le B-26 Invader qui se dégradait sur le parking des réserves. Ce choix était conforme aux vœux d’Henri Coisne qui fit campagne en Indochine sur ce type d’avion au sein du GB I/25 Tunisie. Le chantier dura cependant cinq ans et demi comme on peut le constater. Les changements de directeur du Musée de l’Air n’accélérèrent pas les choses, chacun commençant par un état des lieux et la définition d’orientations nouvelles. Par ailleurs le travail était techniquement long et difficile, l’Invader étant dans une configuration très originale, à normaliser, et dans un état peu reluisant.

 

 

 

L’AAMA est heureuse d’avoir joué un rôle dans ce projet qui fut mené à bien dans la ligne souhaitée et avec le concours, cette fois-ci, des Ailes Anciennes Le Bourget. Vautour et Invader réunis, neuf jeunes hommes et deux jeunes femmes, proposés par le chef d’atelier et la Conservation du Musée, ont été successivement embauchés en CDD entre 1998 et 2007. Ils étaient de spécialités diverses : mécaniciens, entoileuse, peintre, chaudronniers etc. Deux d’entre eux bifurquèrent vers un autre employeur au bout de trois mois. Un troisième reprit des études au bout de six mois. La durée moyenne des huit autres CDD fut de 12 mois. Tous ces ouvriers trouvèrent du travail en fin de contrat, voire avant, huit d’entre eux dans l’aéronautique.

A cette occasion, une médaille commémorative a été frappée par la Monnaie de Paris.
Une quantité minime est encore disponible pour les collectionneurs et amateurs.

Voici les caractéristiques :

Métal : bronze
Diamètre : 72 mm
Epaisseur : 6 mm
Poids : 200 gr

Bon de commande médaille souvenir des Anciens du II/92 Aquitaine. (pdf)

 

Les commentaires sont fermés.