L’AAMA au meeting Meaux Airshow en juin 2018

La dernière fois que notre association s’est portée hors du Bourget pour un évènement auquel le Musée de l’Air ne participait pas, remonte à 2009, pour le centenaire Caudron en baie de Somme.

Il y a un an notre Bureau a suivi la proposition du trésorier adjoint, Philippe Vauvillier, de participer à un meeting. Après de nombreux contacts, son choix s’est porté sur le meeting du centenaire, le Meaux Airshow, qui rendait hommage à la célèbre escadrille La Fayette. Au fil des mois, il a parfaitement organisé cette opération avec l’aide du Bureau.

Le vendredi 22 juin, Philippe Vauvillier accompagné de Charles Lokbani (secrétaire général) et de Pierre Leydier (organisateur du stand) ont pris la direction de l’aérodrome de Meaux-Esbly, apportant le barnum loué pour la circonstance.

Charles et Pierre érigeant le barnum

Terminé, il ne reste plus qu’à remplir

Le lendemain une équipe de sept membres était sur place. Déballant les malles et étalant nos revues et livres, ils n’avaient plus qu’à prendre un café agrémenté de croissants (excellente préparation de nos Amis), avant d’attendre le public. Notre emplacement était dans l’allée réservée aux associations, où nous avons retrouvé nos compères du Mémorial Normandie-Niemen, le French Wing, la FFVV… Nous y avons rencontré d’autres adhérents de l’AAMA. Les fanas sont une grande famille !

Frédéric, Yves, Jean-François, Charles, Pierre, Philippe et Charles, nos animateurs du week-end

L’allée des associations

C’est toute l’agglomération de Meaux qui était au diapason pour ce meeting. Le centre commercial accueillait même un Jaguar et des animations de l’armée de l’Air, tandis qu’un Mirage 2000 trônait en centre ville !

Un Jaguar exposé au centre commercial de Meaux

L’armée de l’Air au centre commercial

Mirage 200 au cœur de la ville

Le samedi était la journée des arrivées et des entrainements, permettant aux exposants de se promener dans les allées découvrant en particulier les reconstituants. Ces femmes et ces hommes ont revêtu des costumes de la première guerre Mondiale. Ils avaient installé un camp avec des troupes françaises, britanniques et même allemandes. Entièrement imprégnés dans la peau de leur personnage, ils ont défilé, levé les couleurs et même bivouaqué sur le site. Ils ont eu beaucoup de succès.

La descente des couleurs

La tente hommage au La Fayette

Les Américains

L’infirmerie

Yves (au fond), Charles (entre les deux) et Frédéric devant, profitant du NH90

Le NH90 à l’arrivée

 

 

Le matin, une grosse bête s’est posé sur l’herbe, pas loin de notre stand, soulevant un nuage de poussière. C’était un NH90 Caïman, qui sera ouvert au public et dont nos animateurs ont profité.

 

 

 

 

Le déroulement tranquille des heures était perturbé par des vols, dont certains déchiraient le ciel, comme les deux Mirage 2000N du duo Couteau Delta et l’exercice d’interception d’un Epsilon par un autre Mirage 2000. Plus doux, du moins aux oreilles, des avions de 14/18, qui sont partis pour une simulation de combat au-dessus du Musée de la Grande Guerre, situé à seulement quelques kilomètres (d’ailleurs deux appareils, SPAD XIII et Blériot XI-2, et plusieurs objets du Musée de l’Air y sont exposés).

 

A partir de 19h, l’aérodrome était réservé aux invités, les nombreux bénévoles du meeting, leur famille, les partenaires et les exposants. C’était une phase plus solennelle. En premier lieu, la signature d’une charte de bonne conduite entre les différents occupants de la plateforme et les communes voisines, en présence du sous-préfet Gérard Péhaut, du député Jean-François Parigi et du président de la FFA, Jean-Luc Charron. Ensuite, après avoir passé les troupes en revue, le maire de Meaux et président de la Communauté d’agglomération du Pays de Meaux, Jean-François Copé, a inauguré cette fête aérienne du centenaire sur le car podium de l’armée de l’Air. Pour terminer, l’équipe au complet de Couteau Delta, laissant leur Mirage 2000N stationnés au Bourget, ont remis les diplômes à des lauréats du BIA, qui fête ses 50 ans.

Le préfet pour la signature de la charte

Passage devant les troupes

Inauguration par Jean-François Copé

Remise des diplômes du BIA par Couteau Delta

Nos Amis sont restés pour voir ce beau spectacle nocturne

Cela aurait pu se terminer sur cette note, mais après une pose a commencé un sunset (meeting crépusculaire avec effets pyrotechniques). Des appareils se relayaient dans le ciel qui s’obscurcit progressivement, tandis que le thermomètre descendait plus rapidement. Des parachutistes ont apporté des touches de couleur dans ce ciel d’un bleu limpide. Le vol des Flamant tous feux allumés, la présentation des deux L39 Albatros de la patrouille Sparflex, n’étaient que les hors d’œuvres.

Un SE5 s’envole du campement britannique, il attaque le campement allemand et un Eindecker au sol explose ! En réponse un Fokker Triplan prend les airs pour lui donner la chasse. Ils se combattent sous les tirs des fantassins. Une autre explosion et c’est le camion allemand qui prend feu ! L’avion anglais est touché et se pose traînant un panache de fumée. Le combat est terminé. Le soleil couchant rendait cette scène encore plus prenante.

A la limite de la nuit aéronautique, la patrouille Swift arriva face au public avec les ailes illuminées des trois couleurs du drapeau français. Pendant leurs évolutions ils larguaient des artifices du plus bel effet. Posés au sol, ils se sont disposés face aux spectateurs et dans un grand nuage de fumée ils terminaient le meeting sunset. Mais dernier cadeau aux partenaires, un feu d’artifice. Personne ne pouvait regretter d’être resté si tard après ce magnifique spectacle, surtout pas nos animateurs .

Le lendemain, nos animateurs étaient sur site dès 8h, malgré le retour tardif de la veille. Faut-il qu’ils soient passionnés pour s’investir autant pour notre association et le Musée de l’Air.

Des avions arrivaient et le public se faisait de plus en plus nombreux. Beaucoup ont apprécié la levée des couleurs, suivie d’un défilé militaire au son des cornemuses écossaises. Ils ont amplement mérité les applaudissements qui les accompagnaient.

Le parking avions était accessible et les photos n’ont pas manquées, tandis que les aéro-clubs locaux effectuaient des baptêmes en hélicoptère, avions ou ULM. Nous avons appris par la suite que plus de 30 000 personnes sont venues. Les routes étaient encombrées et les navettes mises en place remplies. Ce fut un réel succès !

Miles Majister

Vultee BT13

Yak 3

Panne moteur du DC3

Spartan

Jungmann

Nord Norvigie

Les petits aussi sont des stars

Storch

30 000 personnes ! Les meetings attirent toujours

 

Puis le meeting commença. Cinq heures de spectacle varié, pour tous les goûts, avec des vedettes : les Mirage 2000N Couteau Delta, qui ont interrompu la présentation suite à une collision avec un oiseau, heureusement sans conséquence ; interception d’un Epsilon par un Mirage 2000 en provenance d’Orange ; un Rafale ; des warbirds ; la navette bretonne (Cri-Cri sur le dos d’un Broussard) ; la patrouille Yako Team ; les Flamant de l’Amicale des avions anciens d’Albert ; voltige ; planeurs… Seul regret, le DC3 n’a pu prendre son envol, suite à une panne moteur après son arrivée.

En clôture la patrouille Breitling Jet Team. Plaisant à voir.

 

 

Voilà c’est fini

 

 

Notre équipe est restée présente jusqu’à ce que les visiteurs se fassent rares. Rangement et démontage rapides pour ramener nos malles au Bourget. Une fois descendu dans notre réserve, un dernier salut et chacun a regagné son foyer.

 

Durant ces deux journées, notre équipe n’a pas ménagé sa peine pour remplir ses deux missions : présenter notre association et le Musée de l’Air en distribuant dépliants et marques pages. Lors des multiples échanges avec le public, nos Amis ont remarqué que beaucoup ne connaissaient pas le Musée du Bourget, malgré qu’ils soient de la région. Certains pensaient même qu’il n’était ouvert que pendant le salon du Bourget ! Même sa gratuité actuelle était pratiquement inconnue du grand public. Nous espérons que les visiteurs abordés viendront au Bourget, surtout en 2019, année du centenaire du Musée de l’Air. Point sur lequel nos animateurs ont bien insisté.

Les huit membres qui ont tenu notre stand ont fait un excellent travail, ils ont même réalisé de belles ventes, qui ont largement couvert nos frais.

Pour une première, ce fut une réussite. Nous sommes rodés pour le meeting des Mureaux le 8 septembre et le rassemblement à Etrepagny le 16 du même mois.

Frédéric Buczko (AAMA)

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.