Le salon du Bourget 2017

2017, année impaire signifiant la tenue du plus célèbre des salons aéronautiques : le salon du Bourget.

 

Dès avril notre association était associée auprès du Musée de l’Air à l’opération avec une première réunion lors d’une semaine intense. La tâche était ardue. Comme en 2015, le plan Vigipirate, encore plus accentué que lors du précédent salon, nous obligea à accélérer le recrutement dans nos rangs et de tenir compte d’autres contraintes.

Pierre Brémard, coordinateur des guides et bénévoles, lança donc rapidement l’appel à tous nos volontaires, avec une date limite, indépendante de notre volonté, pour l’accréditation et l’obtention des badges.

Hélas, plusieurs membres ont répondu tardivement diminuant nos effectifs pendant cette semaine si cruciale.

Une fois la liste finale établie puis les demandes de badges envoyées, notre vice-président Frédéric Buczko, pris le relais et grâce à son expérience de 18 salons au service de l’AAMA, organisa le planning des postes, la répartition des places de parking, la récupération des badges et informa à plusieurs reprises les volontaires et fut en relation permanente avec les services du Musée. C’est la première fois que notre association s’occupait en amont de l’organisation de nos participants. Le résultat a été à la hauteur de l’investissement.

Philippe, Pierre et Frédéric en pleine préparation du stand

 

 

Il fallut également penser à préparer le matériel pour notre stand. Pour cette besogne l’AAMA peut compter sur nos organisateurs Pierre Leydier et Philippe Vauvillier, excellent dans ce domaine. Une matinée a été nécessaire pour mettre nos carnets, livres, notre revue Pégase et pour la première fois nous allions mettre en vente des polos, des casquettes et porte-clefs siglés AAMA.

 

Le polo AAMA

Le porte-clefs AAMA

La casquette AAMA

C’est le jour J, lundi 19 juin.

L’affiche où l’AAMA est mentionnée en tant que mécène

La magnifique salle des huit colonnes

 

Comme prévu, dès 7h, Frédéric Buczko est sur place, comme il le fera tous les matins, afin de donner les badges aux volontaires. La circulation autour du Bourget étant très encombrée (classique lors de la première journée), quelques membres sont arrivés en retard, ne gênant nullement notre fonctionnement. L’entrée habituelle du Musée était fermée et les visiteurs passaient par la sublime salle des huit colonnes, ça donne une belle vision pour la future entrée du Musée.

 

 

 

 

 

Briefing du vendredi, premier jour public

Briefing du lundi, le plus important

 

 

A 8h, briefing, qui se renouvellera tous les jours, par Jean-Emmanuel Terrier, du service Marketing, et Frédéric Buczko pour l’AAMA. Rappel des affectations, modalités diverses, et hop ! Prêt pour l’ouverture du Musée 30 minutes plus tard.

 

 

Michel en visite dans le Boeing 747

 

 

Nos missions étaient identiques à la précédente édition. Orientation, renseignement et filtrage au Boeing 747 et aux Concorde plus quelques visites pour nos guides et évidemment notre stand.

 

 

La billetterie du Musée de l’Air

 

 

Une différence notable toutefois. La billetterie du Musée n’était pas sous le Boeing, mais placée dans l’allée centrale du salon. Certes l’endroit était idéal, mais indiquer son emplacement était plutôt compliqué et créa bien des soucis à nos membres.

 

 

 

 

Le rituel quotidien est bien établi : briefing, prise de poste, ouverture du stand, pause déjeuner puis reprise jusqu’à la fermeture du salon à 18h. Nous savions que lors des journées professionnelles la tâche serait paisible avec un nombre de visiteurs augmentant crescendo chaque jour. Ce que nous ignorions c’est la chaleur caniculaire qui attendait nos volontaires. Elle fut accablante surtout à l’entrée du Boeing directement sous le soleil. Souvent nous nous plaignons que le salon est perturbé par la pluie, mais tel ne fut pas le cas cette année !

Nos gilets rouges ont peu été utilisés mais plusieurs bénévoles ont revêtu nos polos et casquettes pour affirmer leur appartenance à notre association. Bravo !

Julien, Jean-François (vice-président) et Jacques en plein soleil

Michel, Alain (notre président) et Michel à l’entrée Concorde

Jean-François (vice-président), Jean-Pierre et Jean à l’entrée du 747

Alfred, Jean-Pierre et Jean à l’entrée du Concorde

Jacques et un nouveau bénévole Joël à la sortie du 747

Pause déjeuner pour Philippe et Jean

Heureusement des bouteilles d’eau étaient à la disposition du personnel et des volontaires, et plusieurs fois par jour une distribution était faite à chaque poste. Merci au Musée pour cette attention qui était toujours la bienvenue.

 

Pierre et Philippe, nos spécialistes pour le stand

Notre stand déployé dans le hall de la Seconde Guerre mondiale, inauguré en 2015, était bien placé, nous permettant d’être visibles, de vendre nos produits et de recueillir quelques adhésions. Bienvenue aux nouveaux adhérents.

Près du nôtre, celui de nos confrères les Ailes Anciennes du Bourget. Ils exposaient un moteur Sabre de Tempest et avec une simple manivelle ils montraient le fonctionnement étrange de ce type de moteur à chemise louvoyante.

Notre Ami Charles Vignalou a eu l’excellente idée d’en faire une courte vidéo et de la poster sur notre Facebook, qui a été vue par plus 20 000 personnes. Très bonne publicité pour l’AAMA. Voir cette vidéo.

 

 

Les badges permettaient à chacun de venir de bonne heure et faire de belles photos sans la gêne du public. La journée ils pouvaient aussi, à tour de rôle, se promener dans les allées du salon et avoir l’occasion de monter dans quelques aéronefs. C’est appréciable d’être volontaire de l’AAMA.

 

Les journées professionnelles permettent également d’assister à quelques moments particuliers. Le premier d’entre eux, la venue du président de la République pour l’inauguration du salon. Notre adhérent Pierre Leydier l’a rencontré à la sortie du chalet de l’ESA saluant Thomas Pesquet. Par la suite, il est venu dans le hall Concorde, où se tenait le Paris Air Lab (start-up aéronautiques).

Le président et le spationaute

Le hall Concorde fut très animé lors de ce salon

Le président Emmanuel Macron dans le hall Concorde

Claudie Haigneré et Roland Lehoucq en conférence dans le hall Concorde pour Paris Air Lab

 

 

Au hasard des promenades on pouvait croiser des groupes d’hôtesses qui ne passaient pas inaperçues.

Il y avait aussi des conférences par-ci par-là.

 

 

 

 

Au Musée aussi plusieurs évènements se sont déroulés. Le plus important, la conférence du CEMA, dans le hall de la Cocarde. Nos guides ont également été sollicités pour quelques visites, comme l’école de l’Air ou un groupe d’officiers supérieurs amené par le directeur, le général Vitry.

Le CEMA dans le hall de la Cocarde

Notre guide Jacques avec les élèves de l’école de l’Air

Le général Vitry présente les officiers à notre président et guide Alain Rolland et à Gilles Aubagnac

Thomes Pesquet avec Catherine Maunoury et le général Vitry

Thomas Pesquet avec le général Vitry

 

 

Autre rencontre, des plus sympathiques. Le spationaute Thomas Pesquet a été invité par Catherine Maunoury a venir sur la terrasse de l’Aéro-club de France et du Musée de l’Air. Comme il a du le faire pendant tout le salon ce fut photos et selfies avec un plaisir non dissimulé pour nombre de fans.

 

 

Les journées publiques commencent le vendredi 23.

Nous sommes habitués à ce changement de régime et nos volontaires ont parfaitement répondu aux attentes et changements de dernière minute pour s’adapter aux besoins.

Jean-Emmanuel Terrier, très efficace, et Frédéric Buczko, toujours à l’écoute, ont travaillé de concert, chacun pouvant compter l’un sur l’autre et sur le personnel du Musée et les volontaires de l’AAMA.

Jean-Luc, également notre secrétaire adjoint

Clément dans la file d’attente pour la visite des Concorde. Il est venu de Rouen pour le week-end

C’est pendant cette semaine que l’ambiance est vraiment spéciale et extraordinaire. Une fois qu’on l’a goutée, on ne peut qu’y revenir.

 

Il n’y a pas que le Musée et l’AAMA au salon, il y a aussi des avions qui volent ou qui restent au sol. La vedette, ou du moins la nouveauté, fut certainement le F35 avec une belle présentation en vol. Le Rafale toujours égal à lui-même, le week-end c’est un autre appareil qui réalisait une plus longue démonstration. Airbus en force avec l’A350-1000, l’A400M et l’A380, d’ailleurs celui pour l’exposition statique était l’appareil reçu en février avec une légère modification visuelle. Mais bien d’autres avions étaient venus, comme l’exotique japonais Kawasaki P1, le turc TAI Hürkus, le Boeing 787, reparti hélas le mardi soir et bien d’autres…

L’A380 du Musée de l’Air qui sera dans l’allée centrale lors des journées publiques

L’A380 du Musée avec son petit rajout de winglet

 

Lors des journées publiques, la physionomie du salon changea, dans la grande allée des avions anciens remplacèrent les modernes et dans le ciel la Patrouille de France devint le clou du spectacle.

 

Le Musée de l’Air avait convié les membres du Bureau à passer une après-midi sur sa terrasse. Ils ont accepté avec plaisir sans toutefois oublier les camarades au travail et reprenant leur place rapidement. Notre président Alain Rolland était invité le samedi à déjeuner à la table du directeur du Musée, le général Gérard Vitry, faisant montre de l’excellente relation entre le Musée et notre association.

La terrasse du Musée de l’Air, certainement le meilleur endroit pour voir les avions en vol

Notre Ancien vice-président Jean-Pierre Lopez salue le général Vitry. Ils ont souvent travaillé ensemble

Le général Vitry et son épouse reçoivent notre président Alain Rolland et son épouse

A la table du général Vitry et en présence du président du Mémorial Normandie-Niemen, Pierre Roure, notre président Alain Rolland

Le dimanche, dernier jour du salon.

Une fois le stand démonté et rangé et les portes du Musée fermées, le personnel du Musée et les volontaires AAMA se dirigent vers la terrasse et après un court discours de Gérard Vitry et une photo souvenir c’est le traditionnel verre de l’amitié qui consolide encore plus nos relations.

Discours de remerciement pour tous

Dernier jour pour le général Vitry et notre président Alain Rolland

Photo de famille Musée, AAMA

Les convives restant tardivement assistent au départ de plusieurs avions, en particulier le dernier pack de la Patrouille de France, après 19h, qui fit un passage avec les fumées tricolores pour dire adieu.

Le rafale, magnifique

Le TAI Hürkus tracté pour le départ

Les Dassault Falcon se suivent pour partir

L’Airbus Zéro G croisant l’A380 du Musée

 

Même s’il y avait moins de monde, depuis la terrasse du Musée c’est impressionnant

 

 

 

Ce salon restera comme un excellent salon. Certes la fréquentation générale était moindre, moins de visiteurs pour le Musée, mais notre association a totalement assuré son rôle aux côtés du Musée de l’Air.

 

 

 

Parmi les 32 membres venus lors de cette semaine, 9 venaient pour la première fois. Le plus encourageant c’est qu’ils ont apprécié cette ambiance et sont prêts à revenir.

Alors à dans deux ans. Mais d’ici-là nos Amis auront la possibilité de nous aider.

Frédéric Buczko (AAMA)

Remerciement pour les photos : Eric Lefaucheur, Pierre Leydier, Patrick Perrier, François Rivet, Philippe Vauvillier (AAMA)

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

Adieux de la PAF !

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.