Les bénévoles de l’AAMA.

AMAA_LOGO Etoile 01 twitterLorsque le Musée de l’Air s’installa au Bourget à partir de 1975, ce fut pour lui l’opportunité de profiter comme vitrine de ce site historique et du salon de l’aéronautique.

Il avait donc encore plus besoin de l’AAMA, afin que des bénévoles apportent une aide en personnel lors des manifestations comme les journées portes ouvertes, dont la première édition remonte à 1980. Ensuite ce fut également lors des salons de la maquette pendant de nombreuses années à la porte de Versailles, puis au Bourget.

 

Au fil des ans les effectifs se sont étoffés, d’une dizaine de volontaires, notre association peut compter maintenant sur une trentaine de membres qui se dévouent ainsi à aider le Musée de l’Air.

L’action principale et qui demande le plus de personnes, est évidemment le salon du Bourget.

 

Tous les matins du salon c'est le briefing.

Tous les matins du salon c’est le briefing.

Notre stand lors du salon.

Notre stand lors du salon.

Bénévoles à l’entrée du Boeing 747 lors du salon 2015. Remarquez qu’ils portent les gilets rouges AAMA

Deux bénévoles à la sortie du Concorde.

Deux bénévoles à la sortie du Concorde.

Nos deux bénévoles au contrôle des billets pour entrer dans les Concorde, au salon 2015

En fin de salon, le Musée invite toujours nos bénévoles pour fêter ça.

En fin de salon, le Musée invite toujours nos bénévoles pour fêter ça.

En plus de nos guides, il faut des bénévoles qui tiennent le stand de notre association et d’autres qui assurent des tâches de contrôle et d’accueil auprès du public.

Tâches qui peuvent paraître ingrates, mais ô combien utiles surtout lors des journées grand public, afin de faire patienter, d’orienter et renseigner le public.

Il y a aussi le Carrefour de l’Air, les Journées du Patrimoine, Aéropuces ou d’autres évènements ponctuels auxquels l’AAMA apporte son aide au Musée.

Un de nos bénévole dans la navette Le Bourget/Dugny lors des Journées du Patrimoine.

Un de nos bénévole dans la navette Le Bourget/Dugny lors des Journées du Patrimoine.

Quelques bénévoles au cocktail offert à la fin du Carrefour de l'Air.

Quelques bénévoles au cocktail offert à la fin du Carrefour de l’Air.

Pause déjeuner aux Journées du Patrimoine dans la salle de pause des ateliers.

Pause déjeuner aux Journées du Patrimoine dans la salle de pause des ateliers.

Notre stand au Carrefour de l’Air 2016

Depuis 2014, grâce à notre politique de communication (nouveau site, Facebook, Twitter, lettre d’informations) nous faisons des appels à nos adhérents pour rejoindre le groupe des bénévoles. Une dizaine se sont portés volontaires pour nous aider. Par delà ils aident aussi le Musée de l’Air.  Maintenant pour une meilleure visibilité de notre association nos bénévoles, et nos guides, portent des gilets rouges avec notre nom et notre logo pendant les manifestations. Ils en sont plutôt fiers.

L’AAMA a toujours besoins de bénévoles pour l’aider dans ses projets.

Vous pouvez rejoindre toutes ces personnes qui consacrent un peu de leur temps et faire des rencontres passionnantes dans une ambiance chaleureuse.

Lisez quelques témoignages de bénévoles.

Toutes les informations pour adhérer à l’AAMA.

 

LA JOURNEE D’UN BENEVOLE LORS DU SALON.

Le réveil sonne vers 7h, sans perdre de temps il se prépare puis avale un bon petit déjeuner.

La météo a annoncé une belle journée sans pluie, il s’en réjouit, il pourra faire de belles photos.
Il prend sa voiture, ou les transports en commun, et arrive vers 9h en ce lieu qu’il affectionne tout particulièrement : le Musée de l’Air et de l’Espace.
Il se hâte vers l’entrée réservée aux membres du Musée et des associations. Il salue les personnes déjà présentes, se fait pointer par l’AAMA, et discute un bon quart d’heure. Puis c’est le briefing pour prendre connaissance de son poste, des consignes, sans oublier son ticket repas.
Ce matin il ne s’éternise pas, il se dirige vers l’exposition des avions du salon profitant qu’à cette heure il pourra réaliser de beaux clichés sans être gêné par la foule.

A 10h, à l’ouverture du Musée, il est en place avec au moins un complice.
Ils profitent du début relativement calme pour se partager les temps de pause, ils pourront ainsi visiter le salon. L’activité augmente progressivement, vérification des billets d’entrée, calmer ceux qui voudraient entrer sans ce sésame, renseignements, orientations, quelques fois dans un anglais des plus approximatif, tel est son travail de la journée. De temps en temps il discute avec des passionnés ou des anciens qui passent par là ; très enrichissant.

L’heure du repas arrive, il retrouve d’autres collègues, déjeunent ensemble en se racontant leur matinée. Au bout d’une heure il est temps de retourner à son poste, celui qui est en place doit également avoir faim.

L’après-midi se déroule comme le matin, avec des périodes de calme lorsque volent les A380, Rafale ou autres grosses bêtes.

Maintenant il est 18h, le Musée ferme ses portes. Il retrouve alors les autres bénévoles.
Au bout d’une trentaine de minutes et de nombreux « Au revoir, à demain ! », il décide de repartir chez lui avec la certitude d’avoir aider au mieux le Musée de l’Air.

Demain c’est sûr, il reviendra avec autant d’enthousiasme et de plaisir et retrouver cette ambiance si particulière.

Lisez quelques témoignage de bénévoles.

Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.