Les Journées du Patrimoine 2015

Le fameux hangar HM1 ouvert cette année

 

 

Elles s’annonçaient excellentes pour le Musée de l’Air et de l’Espace et elles le furent.

Déjà la météo fut clémente, surtout le dimanche où le soleil ne s’est pas fait prier.

 

Dès la fin de l’édition 2014, l’AAMA a participé aux débriefings et aux réunions préparatoires pour cette année. Comme nos bénévoles et guides sont sur le terrain pendant ces deux jours nous avons pu apporter notre expérience afin d’améliorer le service offert.

 

Côté Le Bourget, le film « Le Bourget. Terre d’envol 1914-2014 », sur l’architecture et le patrimoine, était projeté et l’association IT Mercure avait ouvert le Dassault Mercure.

Nos guides de l’AAMA avaient pour tâche d’assurer des visites thématiques tout au long de la journée. Mission remplie !

Trois thèmes au menu, l’aviation militaire, la révolution des transports aériens dans l’Entre-deux-guerres et histoire de l’aérogare et son architecture. Après un démarrage un peu lent à l’ouverture, les visites ont ensuite fait le plein. L’atmosphère était bon enfant avec des petits qui parfois étaient plus passionnés par ce qu’ils voyaient que par les explications… ce qui est tout à fait naturel.

Notre guide Jacques en visite pour la révolution des transports aériens, derrière le Caudron Simoun

Notre guide Jacques, ancien navigateur sur Transall, en visite pour la révolution des transports aériens, derrière le Caudron Simoun

Notre guide Pierre pour la visite de l'histoire de l'aérogare et du Bourget

Notre guide Pierre, ancien pilote de ligne, pour la visite de l’histoire de l’aérogare et du Bourget. Au dessus le planeur Biot de 1879.

 

Notre stand juste à l’entrée du Musée de l’Air.

 

 

 

Notre stand était installé, comme l’année dernière, à l’entrée du Musée soulageant le travail de l’accueil et nous permettant de nous faire connaître. Quelques ventes de revues et livres ont pu aussi être réalisées.

 

 

 

Côté Dugny où se trouvent les réserves et les ateliers du Musée, tout le monde attendaient que le hangar HM1 soit ouvert (en 2014 il était fermé). Les portes du hangar étaient bien ouvertes mais son accès était interdit. La vétusté du bâtiment fait que les conditions de sécurité n’étaient pas remplies. Même le personnel des ateliers ne peut y travailler à long terme.

 

Nos guides ont assuré leur part de travail avec des visites générales des réserves, qui ont eu beaucoup de succès, ensuite les visiteurs pouvaient découvrir chaque atelier (entoilage, mécanique, bois, peinture) avec les professionnels du Musée.

Quelques uns de nos bénévoles étaient à l’accueil des voitures pour orienter les arrivants.

Notre guide Christian en visite à Dugny. Il n'a pas son gilet rouge

Notre guide Christian en visite à Dugny. Il n’a pas son gilet rouge

Notre guide Alain, ancien pilote de ligne, reçoit les visiteurs pour les réserves de Dugny

Notre guide Alain, ancien pilote de ligne, reçoit les visiteurs pour les réserves de Dugny

Notre guide Alain est également notre Secrétaire Général et rédacteur en chef de notre revue Pégase

Notre bénévole Aldjia à l'accueil des visiteurs à Dugny

Notre bénévole Aldjia à l’accueil des visiteurs à Dugny

Il ne faut pas oublier nos amis des Ailes Anciennes et de Memorial Flight qui montraient leurs travaux. Toujours appréciable.

 

Le SE 5003 Baroudeur aux Ailes Anciennes

Le SE 5003 Baroudeur aux Ailes Anciennes

La reproduction du Be2f de Memorial Flight

La reproduction du Be2f de Memorial Flight

Le samedi soir deux de nos guides ont exécuté une visite du hall de l’Entre-deux-guerres en la centrant sur le transport du courrier et des passagers en vue du concert-lecture de la soirée. C’était la mise en condition. Le but était de préparer les participants au spectacle. Ce fut très apprécié. Chacun des guides avaient 20 personnes qui s’étaient inscrites au préalable en même temps que l’achat de leur billet.

De 20h30 à 22h00, c’était le concert-spectacle proposé par « Festival d’Île-de-France » avec la voix du comédien Marcial di Fonzo Bro qui lisait des extraits des différents chapitres de Vol de nuit de Saint-Exupéry. Son léger accent argentin plongeait les auditeurs dans la terre d’Argentine où se situe l’action. Alternativement l’accordéoniste Daniel Mille accompagné de deux autres instrumentistes jouaient avec beaucoup d’émotion des œuvres d’Astor Piazzola. Les 150 à 160 spectateurs ont pu vivre un grand moment dans ce hall de l’Entre-deux guerres transformé par un remarquable éclairage. La nuit donnait une ambiance particulière et toujours prenante.

Découvrez quelques images de ce concert.

Le dimanche se déroula comme la veille. Mais une rumeur avait couru obligeant le Musée de l’Air à faire un démenti formel. Il était question qu’un « Club Concorde » rachète le Concorde Sierra Delta du Musée de l’Air, et celui exposé à Orly, pour refaire voler un supersonique.

Beaucoup de personnes ayant posé la question, le Musée a donc fait ce démenti.

Deux de nos bénévoles très actifs, Pierre et Philippe

Deux de nos bénévoles très actifs, Pierre et Philippe

 

L’AAMA est satisfaite du travail de ses guides et bénévoles. Ils étaient 16 le samedi et 14 le dimanche, bravo à eux.

L’année prochaine nous seront encore présents et nous l’espérons avec encore plus de volontaires.

 

 

 

 

 

Frédéric Buczko, François Chouleur, Charles Vignalou (AAMA)

 

Retour vers les actualités de l’AAMA et du Musée.

 

 

Taggé , , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Les commentaires sont fermés.