SAUVEZ LE DIRIGEABLE « LA FRANCE » !

Participez à la restauration de cette pièce unique de notre patrimoine aéronautique avec l’AAMA.

Présentation du projet.

Le dirigeable LA FRANCE est le tout premier aéronef à avoir réussi un vol en circuit fermé piloté par ses concepteurs, les aérostiers Charles Renard et Arthur Krebs.

Charles Renard construisit après plusieurs années de recherches un dirigeable, qu’il baptisa La France. Le ballon mesurait 52m de long et plus de 8m de diamètre, rien que ça !

Arthur Krebs conçu le moteur électrique pour la machine, qui était alimenté par des batteries dites « chlorochromiques », développait la puissance de 8,5cv.

Ainsi, un siècle (et un an !) après le chevalier Pilâtre de Rozier et le marquis d’Arlandes, qui furent les premiers hommes dans les airs, le 9 août 1884, à 16h, l’appareil fut sorti du hangar Y à Chalais-Meudon (futur locaux du Musée de l’Air). Le ballon fut libéré et à une cinquantaine de mètres le moteur fut mis en marche. Il se dirigea vers Villacoublay puis fit demi-tour. Le La France effectua une boucle de 7,6 km en 23 minutes avant de revenir à son point d’origine.

Premier vol autonome et dirigé d’un aéronef !

Trois autres vols furent exécutés cette année-là et en 1885, avec un autre moteur et un troisième aéronaute, Adrien Duté-Poitevin, quatre ascensions eurent lieu.

En 2016, la nacelle était présentée dans les réserves du Musée de l’Air

L’imposante hélice du dirigeable « La France »

 

De ce dirigeable, précurseur du vol moderne, subsistent au Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget, la gouverne, l’hélice et l’imposante nacelle avec ses rudimentaires instruments de bord  et le moteur… électrique, déjà !

 

 

 

 

A quoi servira l’argent collecté ?

L’ensemble de ces pièces, aux dimensions imposantes et classées monuments historiques, nécessite une restauration pour être exposées et valorisées comme elles le méritent dans la Grande Galerie du Musée de l’Air lors de sa réouverture au public en 2019. Année du centenaire du Musée !

 

Vu de loin, l’ensemble à encore fière allure, mais dans les faits les ravages du temps sont bien présents. L’accastillage, en particulier les cordages, sont attaqués par le temps, fragilisés voire rompus par endroits. Les câbles de raidissement, le long arbre de transmission du moteur à l’hélice, sont atteints par la corrosion, tout comme les fixations en fil métallique des éléments en bambou du bâti de la cellule.

 

 

Des moisissures se sont insidieusement développées sur le bâti en bois et un traitement antibactérien s’impose pour enrayer une pourriture irréversible. Enfin des restes de consolidation ancienne et grossière doivent être démontés et remplacés par des éléments respectant la construction d’origine.

 

 

La longueur totale de la nacelle est de 33,60 m sa hauteur est de 2 m environ, sa profondeur de 1,45 m environ.

Composite, LA FRANCE présente des éléments de bois, de métal, de textile, de cuir, de polymères plastiques, de verre et de polychromies.

Pour la restauration il y trois lots séparés :

  • premier lot : étude, conservation-restauration et conservation préventive de la nacelle, du moteur n°1 ;
  • second lot : étude, conservation-restauration et conservation préventive de l’hélice et de la gouverne ;
  • troisième lot : étude, conservation-restauration et conservation préventive du moteur n°2, des piles et du tableau de bord.

Précisons les différents types de conservation, qui répondent à la NORME NF EN 15898 : 2011 (F).

La gouverne. remarquez la différence de couleur marquant une action curative

 

La conservation préventive.

 

Mesures et actions visant à éviter ou à limiter dans le futur une dégradation, une détérioration et une perte et, par conséquent, toute intervention invasive.

 

 

 

 

Une des dégradations

La conservation curative.

 

Actions entreprises directement sur un bien pour arrêter une détérioration et/ ou limiter une dégradation.

 

 

 

 

Les devis pour mener à bien la restauration de la nacelle du LA FRANCE s’élèvent à 35 000€.

En faisant appel à vous aujourd’hui, nous souhaitons atteindre dans un premier temps 15 000€, somme qui permettra de financer les travaux les plus urgents de la nacelle pour l’exposer dès 2019.

D’avance MERCI de votre contribution qui permettra de transmettre aux générations futures cet objet prestigieux et unique au monde, témoignage emblématique du premier vol humain piloté et véritablement autonome !

Plateforme de dons sécurisée donnant droit à déduction fiscale (66% pour les particuliers – 60% pour les entreprises)

 

L’AAMA

Les commentaires sont fermés.